Achetez mon livre : Photo Instagram — 52 défis

J’ai raté le coche, mais vous pou­vez dès à pré­sent vous pro­cu­rer Pho­to Ins­ta­gram — 52 défis, qu’A­dam Juni­per a écrit en anglais et que j’ai eu le plai­sir de rendre lisible par les fran­co­graphes.

Photo Instagram - 52 défis

Il faut vous avouer quelque chose : c’est un peu le bazar. Avec la pan­dé­mie de covid-19, le plan­ning des publi­ca­tions a été cham­bou­lé, cer­tains livres ont été repor­tés, d’autres un peu moins, d’autres publiés en numé­rique avant d’ar­ri­ver en librai­rie… Bref, j’au­rais dû faire ce billet le 25 juin.

Vous recon­nais­sez le style de la cou­ver­ture : c’est le troi­sième ouvrage de la série 52 défis, après ceux de l’an der­nier consa­crés à la pho­to de rue et à la pho­to expé­ri­men­tale. Comme eux, il est com­po­sé de 52 cha­pitres assez courts (pour un total d’à peine plus de 120 pages). Il est un peu moins cen­tré sur la pho­to­gra­phie pro­pre­ment dite et évoque éga­le­ment l’art de la com­mu­ni­ca­tion : com­ment pro­fi­ter au mieux des outils d’Ins­ta­gram tels que les hash­tags et les sto­ries, com­ment gérer le rythme des publi­ca­tions, com­ment pré­sen­ter votre fil pour tou­cher les gens qui appré­cie­ront vos cli­chés ?

Cela ne prend bien enten­du pas le pas sur la prise de vue et le trai­te­ment d’i­mages, avec des exer­cices de com­po­si­tion, de ges­tion de la cou­leur et des filtres, d’u­ti­li­sa­tion des pos­si­bi­li­tés de votre maté­riel, etc. Vous pou­vez évi­dem­ment pro­fi­ter de votre smart­phone, mais aus­si recou­rir à un équi­pe­ment sophis­ti­qué, pho­to­gra­phier spon­ta­né­ment votre assiette ou tra­vailler en pro­fon­deur des cli­chés de mariage, peu importe : le but, c’est de varier les plai­sirs pour faire une page agréable.

Comme d’ha­bi­tude, le tra­vail avec les gens d’Ey­rolles a été facile et effi­cace. Cer­taines pages ont pro­fon­dé­ment chan­gé en France : par exemple, j’ai sug­gé­ré d’a­jou­ter un enca­dré sur l’u­ti­li­sa­tion des drones dans l’Hexa­gone, ce qui fut fait. Sur une note plus légère, j’ai été amu­sé de voir que l’é­di­trice avait éli­mi­né une paire de réfé­rences reli­gieuses — d’ha­bi­tude, c’est moi que les bon­dieu­se­ries hérissent !

Comme ses pré­dé­ces­seurs, Pho­to Ins­ta­gram — 52 défis  est un petit ouvrage orien­té pra­tique, écrit dans un lan­gage clair et direct et illus­tré d’i­mages très variées. Le papier mat, le for­mat réduit et la reliure robuste en font un petit bou­quin idéal à gar­der dans votre sac pour en feuille­ter quelques pages dans le train ou le bus : abor­dant un peu tous les sujets (archi­tec­ture, pay­sages, por­trait, pho­to culi­naire…) sans véri­table fil conduc­teur, il est fait pour vous per­mettre de pico­rer libre­ment au gré de votre ins­pi­ra­tion.

Fini peu avant le confi­ne­ment, il a ouvert une période d’ac­ti­vi­té intense : mal­gré l’am­biance un peu chao­tique, je devrais avoir plu­sieurs autres ouvrages à vous pré­sen­ter cette année…