Trouver le bon endroit

Aujourd’hui, c’étaient les répé­ti­tions du défi­lé aérien du 14 juillet. His­toire de varier un peu les points de vue et d’être du bon côté si le soleil se mon­trait (ce qu’il fit, du reste), j’ai cher­ché un point bien pla­cé, un peu en hau­teur, au sud de la Défense — les avions au milieu des immeubles, c’est tou­jours sym­pa.

Mal­gré un ciel très homo­gène qui dif­fu­sait le léger contre-jour, j’ai dû débou­cher un peu les avions pour qu’on voie leur déco­ra­tion lors du défi­lé 2016, pho­to­gra­phié depuis un immeuble au nord.

Point en hau­teur, acces­sible au public, au sud de la Défense, y’a pas trente-six options. Mais après quatre bornes de marche et de recherches, je suis arri­vé à la conclu­sion qu’il n’y avait en fait aucun endroit déga­gé offrant une vue cor­recte de la Défense.

Le moins mau­vais point de vue trou­vé m’a tout de même inci­té à aller voir ailleurs.

J’étais pour­tant pré­ve­nu : je savais bien que pour faire des pho­tos, le mont valait rien.