Cartes SanDisk : faute de DP Review

D’a­près DP Review, “San­Disk dit que ses deux nou­velles cartes MicroSD sont les plus rapides du monde”.

document WD/SanDisk
docu­ment WD/SanDisk

Sur­prise en ouvrant l’ar­ticle : la carte mise en avant porte deux logos bien connus, le ⑩ en bas à gauche et le I en bas à droite.

Le pre­mier indique la classe de vitesse, signi­fiant que la carte peut absor­ber 10 Mo/s en conti­nu. Ça paraît faible, mais c’est la plus haute classe de ce sys­tème : les vitesses supé­rieures sont main­te­nant don­nées par un simple chiffre pla­cé dans un U (la classe U3 garan­tit 30 Mo/s) ou un nombre à côté d’un V pour les tests dédiés à la vidéo (la V90 doit absor­ber 90 Mo/s, soit un flux audio+vidéo à envi­ron 700 Mbps).

Le second indique que l’in­ter­face est com­pa­tible avec le stan­dard UHS‑I, qui pla­fonne à 104 Mo/s. Les nou­velles cartes sont à peu près aux limites du bus, puisque San­Disk annonce 100 Mo/s en lec­ture et 90 Mo/s en écri­ture : elles sont for­cé­ment les plus rapides des UHS‑I, puisque pour aller plus loin il faut chan­ger de bus.

Précisions oubliées

Pour­tant, contrai­re­ment à ce que dit DP Review, San­Disk n’af­firme nulle part que ces cartes sont les MicroSD les plus rapides du monde. Pour une bonne rai­son : elles ne le sont pas.

Le com­mu­ni­qué de Wes­tern Digi­tal (mai­son mère de San­Disk) annonce “la carte MicroSD de 256 Go la plus rapide du monde”, et pré­cise dans le texte qu’elle est “la carte MicroSD la plus rapide de sa classe”.

Dans les deux cas, les choix d’é­cri­ture sont impor­tants.

Parce qu’il existe main­te­nant un stan­dard UHS-II, recon­nais­sable au logo Ⅱ et à une ran­gée de connexions sup­plé­men­taires. Celui-ci per­met de grim­per à 312 Mo/s en théo­rie, et Lexar comme San­Disk pro­posent des MicroSD com­pa­tibles. Dans les deux cas, elles crachent jus­qu’à 270 Mo/s et avalent 100 Mo/s — à condi­tion de trou­ver du maté­riel gérant l’UHS-II sur des MicroSD. Elles sont donc beau­coup plus rapides que celles que San­Disk a annon­cées avant-hier.

document WD/SanDisk
docu­ment WD/SanDisk

Mais…

Mais elles ne sont pas dans la classe ⑩, caduque avec les débits des UHS-II. Et elles ne font que 128 Go au maxi­mum (le tarif est bien assez dou­lou­reux comme ça).

Donc les affir­ma­tions de San­Disk sont vraies, mais chaque mot compte — comme dans 90 % des cas lors­qu’un com­mu­ni­qué de presse annonce un nou­veau record.

Et en éli­mi­nant “de 256 Go” ou “de sa classe”, DP Review com­met une véri­table faute. C’est d’au­tant plus remar­quable que pour une fois, la presse fran­çaise a été exem­plaire : dans les médias recon­nus, seul 20 Minutes s’est plan­té dans le titre, et encore apporte-t-il la pré­ci­sion néces­saire dès le sous-titre.