Le retour du barillet Minolta

Mes petits cama­rades de DPre­view ont pu, à l’oc­ca­sion de la Pho­to Plus Expo à New York, regar­der de plus près une maquette du pro­chain reflex 24x36 mm de Ricoh. Sans sur­prise, celui-ci res­semble à un K‑3 (tant mieux), avec un écran orien­table (cool), un prisme plus large (évi­dem­ment) et pas de flash (dom­mage). On voit que GPS et WiFi seront au ren­dez-vous, qu’il y aura moyen de mémo­ri­ser cinq modes per­son­na­li­sés et que la pose B et la syn­chro flash ont tou­jours des modes dédiés, ce qui est appré­ciable pour les pho­to­graphes avan­cés ; on note aus­si que l’o­rien­ta­tion de l’é­cran a l’air par­ti­cu­liè­re­ment étu­diée.

Vue de dessus de la maquette du prochain full frame Ricoh. photo Barney Britton / DPreview
Vue de des­sus de la maquette du pro­chain full frame Ricoh. pho­to Bar­ney Brit­ton / DPre­view

Mais ce n’est pas de ces détails que je vou­lais par­ler.

Non, ce qui m’at­tire l’œil, c’est le barillet devant l’é­cran de rap­pel. Celui qui per­met mani­fes­te­ment d’ac­cé­der aux réglages de cor­rec­tion d’ex­po­si­tion, de sen­si­bi­li­té, de rafale, de bra­cke­ting, de HDR, de grille, de sta­bi­li­sa­tion, de reca­drage et de connexion sans fil. Selon toute logique, j’i­ma­gine que cela sélec­tionne en fait la fonc­tion de la troi­sième molette, à droite de l’é­cran de rap­pel, mais il convien­dra de véri­fier — je ne serais de toute façon pas éton­né que ça soit per­son­na­li­sable, Ricoh per­met­tant tra­di­tion­nel­le­ment de modi­fier assez pro­fon­dé­ment le fonc­tion­ne­ment de ses appa­reils.

Il ne vous rap­pelle rien, ce barillet ?

Oui, quelques Nikon récents en ont eu un simi­laire. Sur le P7700, par exemple, il per­met­tait de choi­sir entre qua­li­té et style d’i­mage, sen­si­bi­li­té, balance des blancs et bra­cke­ting. Ceci dit, il a dis­pa­ru sur le P7800.

Évolutions du barillet de réglages : Minolta 5 et 7 ; 7i et 7Hi ; A1 et A2 ; Sony α100 ; et enfin éphémère résurgence sur les Nikon P7000, P7100 et P7700. photos DPreview et constructeurs
Évo­lu­tions du barillet de réglages : Minol­ta 5 et 7 ; 7i et 7Hi ; A1 et A2 ; Sony α100 ; et enfin son éphé­mère résur­gence sur les Nikon P7000, P7100 et P7700. pho­tos DPre­view et construc­teurs

Mais en fait, c’est sur­tout une recette tra­di­tion­nelle d’une grande marque dis­pa­rue : ce barillet fai­sait par­tie des par­ti­cu­la­ri­tés ergo­no­miques des Minol­ta, qui le pla­çait habi­tuel­le­ment sur l’é­paule gauche de ses appa­reils. Du Dimage 7 au A2 (et même l’α100 après le rachat de la divi­sion pho­to par Sony), il a équi­pé une belle série d’ap­pa­reils, avant d’être éli­mi­né par la mode des menus de réglages rapides.

On note­ra aus­si que le barillet du pro­chain Pentax est plus com­plexe que jamais, avec pas moins de dix posi­tions, et que cer­taines (± et Iso en par­ti­cu­lier) sont redon­dantes avec d’autres réglages. Cha­cun se fera son idée, mais per­son­nel­le­ment, ça me fait plai­sir de revoir un bout du fan­tôme de Minol­ta — un peu comme quand j’ai vu un viseur orien­table sur le Pana­so­nic GX7…