Bye bye

Patrick

Peut-être que cette tête vous dit quelque chose. Oui, on l’a déjà vue dans ces pages. Patrick Gripe fai­sait par­tie du petit groupe envoyé à Saint-Moritz en février der­nier.

C’est la seule fois où on s’est ren­con­trés, et on a pas­sé trois jours ensemble à pico­ler et se rou­ler dans la neige pro­fi­ter d’un très agréable voyage. Type très inté­res­sant, culti­vé, mar­rant, dyna­mique, un peu pince-sans-rire par­fois, phi­lo­sophe, aimant la vie, et qui m’a fait hila­rer un bon coup en dis­cu­tant poli­tique — appa­rem­ment, j’ai une tête de sar­ko­zyste.

Ne lisant pas L’Express d’ordinaire, ce n’est qu’aujourd’hui que je suis tom­bé sur cet article. Pas cool.