Qu’attendre de la Photokina ?

La Pho­to­ki­na, fin sep­tembre à Cologne, c’est la grand-messe qui alterne avec le Salon de la Pho­to. Hier, on a lon­gue­ment dis­cu­té avec Renaud de ce qu’on peut en attendre : d’aucuns annoncent déjà un salon excep­tion­nel à ne pas rater. Résul­tat de nos cogi­ta­tions, tota­le­ment théo­riques, cer­taines de ces idées devraient s’avérer tota­le­ment fausses, d’autres un peu moins :

  • Nikon ne peut pas ne pas pré­sen­ter un D90. Le D80 était au top à sa sor­tie, mais depuis, le temps a pas­sé : un “expert” à 3 images par seconde, c’est un peu juste (oui, je sais, Pentax K20D… Mais même l’entrée de gamme Olym­pus a pas­sé le cap). Pour le reste, on peut ima­gi­ner un mini-D60, qui vien­drait rem­pla­cer le D40 (le D60 rem­place plu­tôt le D40x), mais rien n’est moins sûr. Nikon pour­rait peut-être éga­le­ment lan­cer un 24x36, soit au-des­sus du D3 avec un cap­teur d’environ 25 méga­pixels (qui vien­drait rem­pla­cer vrai­ment le D2x, lais­sé sans véri­table des­cen­dance), soit un mini-D3 basé sur le châs­sis du D300.
  • Canon pour­rait pré­sen­ter un vrai boî­tier d’entrée de gamme. Actuel­le­ment, c’est le 400D qui tient ce rôle grâce aux fins de stock bra­dées, mais à l’heure où Sony a clai­re­ment lan­cé l’offensive sur le sec­teur, cette situa­tion paraît déli­cate. On pense donc à la pre­mière décli­nai­son numé­rique de la série à 4 chiffres (vous savez, les reflex EOS ultra-dépouillés ?). Curieu­se­ment, Renaud est tom­bé ce matin sur une info concer­nant un hypo­thé­tique EOS 1000D, qui tombe à point nom­mé dans la conver­sa­tion.
    On parle aus­si, tou­jours, d’un 5D Mk II, qui vien­drait pro­po­ser une alter­na­tive un peu plus chère, un peu moins rapide mais à cap­teur full-frame au 40D. Renaud y croit encore, pas moi.
  • Chez Sony, l’offensive conti­nue­ra sans doute. Il y a deux trous dans la gamme : la série 5 (héri­tière des X500 ou Dynax 5000 par exemple), qui cor­res­pond au seg­ment des D80 et K10D : ergo­no­mi­que­ment proches des bêtes de courses semi-pro, mais un peu plus basiques en fonc­tions et en per­for­mances, et la série 9 (Dynax 9000), clai­re­ment pro­fes­sion­nelle. Un Alpha 900 est très cer­tai­ne­ment en route, Sony ayant pré­sen­té il y a quelques temps un cap­teur 24x36 de 25 Mpx. Pour un 500, c’est moins sûr.
  • Olym­pus laisse entendre qu’ils pré­parent quelque chose… Mais quoi ? Avec les E-420 et E-520 d’un côté et le E-3 de l’autre, la gamme com­plète date­ra de moins d’un an. S’ils pré­sentent une nou­veau­té, ça sera donc sur un nou­veau cré­neau. Le sys­tème 4/3 per­met­tant dif­fi­ci­le­ment d’envisager quelque chose au-des­sus du E-3, il reste l’hypothèse d’un retour sur le seg­ment de “experts grand public”, mais il fau­drait posi­tion­ner le boî­tier assez pré­ci­sé­ment pour l’intercaler entre E-520 et E-3… Gros doute.
  • Chez Pana­so­nic, l’annonce du non-renou­vel­le­ment du FZ50 laisse un trou béant entre le FZ18, bridge clai­re­ment orien­té com­pact avec zoom moto­ri­sé et dépour­vu de molette de réglage, et le L10, reflex réus­si mais cher et han­di­ca­pé par un viseur déplo­rable. Tout le monde attend donc quelque chose sur ce seg­ment. Vue l’expérience de Pana­so­nic concer­nant les appa­reils à visée élec­tro­nique et son enga­ge­ment dans le sys­tème 4/3, j’aimerais beau­coup un bridge à objec­tifs inter­chan­geables. Pour un peu, j’en viens à ima­gi­ner que Pana ait ache­té le bre­vet dépo­sé par une boîte japo­naise de télé­scopes il y a quelques mois, qui per­met d’utiliser un auto­fo­cus à détec­tion de phase tout en conser­vant un “Live View” — voire un enre­gis­tre­ment vidéo.
    Ceci étant, plus rai­son­na­ble­ment, il faut plu­tôt attendre un reflex 4/3 d’entrée de gamme.
  • Chez Pentax/Samsung, enfin, on attend quelque chose. Mais quoi ? K200D et K20D sont un peu seuls et laissent vides deux seg­ments : la vraie entrée de gamme, qui était occu­pée par le K110D, et le semi-pro. Sur ce der­nier, on pen­sait que le K20D y mon­te­rait, mais non. Et puis, Sam­sung a annon­cé tra­vailler sur un CMOS 24x36… mais rien chez Hoya/Pentax ne laisse pen­ser que quelqu’un tra­vaille­rait sur une remise à jour des objec­tifs D-FA, aban­don­nés depuis des années au pro­fit des DA (limi­tés au for­mat APS). Bref, le flou com­plet : on attend quelque chose, mais per­sonne ne sait quoi.

Fin de la cogi­ta­tion du week-end.

Voir aussi :