Quel avenir pour les bridges ?

Allez, je vais me permettre un peu de pub. Après tout, je suis chez moi, je fais ce que je veux.

Le site Focus Numérique a publié ce midi un article de réflexion sur le sujet : quel avenir pour les appareils photo « bridges » ?

Avec une introduction un peu longue, destinée à bien fixer les idées, sur ce qu’on appelle un bridge et pourquoi que ça existe cet animal-là.

Globalement, je suis tout à fait d’accord avec ce que dit cet article, pour la bonne et simple raison que je l’ai écrit.

C’est parti d’une discussion avec Renaud, le webmaistre de Focus Numérique, dans laquelle on s’interrogeait sur l’incurie de Fujifilm, qui prétend remplacer un appareil à l’ergonomie remarquable pour un petit bridge et à la qualité d’image assez exceptionnelle (le S6500fd, qui tirait profit d’un SuperCCD 1/1,6" de 6 Mpx) par un compact à gros zoom et capteur de merde classique de 1/2,5" et 8 Mpx (le S8000fd, dont le seul intérêt se résume à un zoom 18x).

Ça s’est également enrichi de quelques discussions passionnées sur le forum photo du site Les Numériques, dont Focus est partenaire, suite à la sortie du S8000fd et du FZ18 et à l’absence totale de communication de Fuji ou de Pana sur d’éventuels successeurs du S9600 et du FZ50.

Donc voilà, bonne lecture.