C’est parti…

CinéphilieAyé, c’est par­ti : la troi­sième édi­tion du “Pho­to a day chal­lenge” a com­men­cé, comme à chaque fois que Ghusse dit un “chiche” aux gens qu’il connaît.

Le groupe Fli­ckr qui réunit les vic­times a reçu ses pre­mières pho­tos. Et même sa pre­mière mise en abîme.

Étant don­né qu’il était pré­vi­sible que beau­coup feraient dans le colo­ré (vu qu’il fait beau sur qua­si­ment toute l’Europe et que ça donne envie de mettre le nez dehors), j’avais dans l’idée de cher­cher quelque chose de fer­mé et sombre. J’ai com­men­cé par faire quelques poses longues au niveau le plus bas des Halles : maga­sins fer­més, rideaux bais­sés, ça ren­dait pas trop mal.

Et puis, en ren­trant, j’ai vou­lu regar­der Hit­man et en fait, c’est nul. Du coup, au bout de deux minutes je me suis dit que j’allais faire une pho­to illus­trant l’enthousiasme débor­dant du ciné­phile regar­dant un vieux navet bien naze.

Après une ving­taine d’essais, c’est celle-là que j’ai gar­dée. Mes pieds sont plus lumi­neux que ma tête, ça fera tou­jours mar­rer cer­tains, mais sur­tout ils aident la com­po­si­tion : le droit, cou­pé, per­met au regard d’entrer sans for­cer, et le gauche le ren­voie vers le haut en dia­go­nale. Le pro­jo, seule source de lumière, et le visage maus­sade sont ain­si la conclu­sion natu­relle de la navi­ga­tion.

Voir aussi :